Malgré les différentes mesures gouvernementales soutenant la trésorerie des entreprises, telles que le dispositif du chômage partiel ou l’adaptation des délais de paiement des échéances sociales et fiscales, les dépenses des entreprises se trouvent fortement perturbées par la crise actuelle.

Des moyens de paiement plus adaptés au contexte d’aujoud’hui, puisque plus complètes et plus souples, telle que la solution C2A, apparaissent comme des réponses appropriées.

Nouveau contexte de travail, nouvelles dépenses

Le télétravail mis en place pour certains salariés a changé non seulement leur façon de travailler mais aussi les modalités de paiement de leurs dépenses professionnelles.

Afin de pouvoir travailler à distance, les employés et les managers ont été obligés d’adapter leurs outils de travail. Nous avons ainsi par exemple assisté à une explosion de téléchargement d’applications de visioconférence, avec plus de 60 millions de reprises de téléchargement dans le monde (source : étude App Annie).

Ces nouvelles applications ont engendré de nouvelles dépenses.

Les entreprises s’orientent désormais vers des moyens de paiement fiables et flexibles, tels que la carte de paiement C2A. En effet, cette solution de paiement permet de régler le carburant mais aussi les dépenses en ligne. L’option « paiement par Internet » peut être ouverte ou fermée par le manager en fonction des besoins de ses salariés et en temps réel via son interface MyC2A.

La carte C2A peut donc être utilisée comme une carte carburant mais elle peut aussi devenir une carte de paiement pour toutes les dépenses paramétrées par l’employeur.

Carte C2A, le choix d’une nouvelle solution de paiement unique

Souvent utilisateurs de plusieurs cartes de paiement et de cartes carburant à la fois, les salariés devaient auparavant jongler entre les divers moyens de paiement dans leur portefeuille.

La forte réduction d’activité a poussé les entreprises à réduire un grand nombre de services ou de licences payantes. Les entreprises passent donc à l’essentiel. Une seule carte, celle qui permet de régler TOUTES les dépenses professionnelles, est donc retenue : la carte C2A.

 

De plus, dans un marché délicat, les assureurs deviennent plus frileux face à la trésorerie des entreprises fortement impactée. Il en résulte une forte réduction de la mise à disposition des cartes carburant avec un paiement à posteriori, nécessitant une couverture assurance.

Il devient donc urgent, dans ce nouveau contexte, d’engager une réflexion sur les moyens de paiement des salariés. Dans cette nouvelle optique, la solution prépayée C2A, sans exigence d’une garantie bancaire ou assurance, propose une réponse simple et complète à la situation actuelle.

Avec la carte C2A, le salarié n’a plus besoin d’avancer les frais ni de chercher la carte appropriée. La carte C2A lui permet de régler les dépenses adaptées à son activité, dans le cadre défini et contrôlé par son employeur.

Souplesse et flexibilité de la solution C2A

Le télétravail a induit une forte baisse, de près de 83%, des frais professionnels engagés par les salariés (source : étude Expensya du 27 avril 2020). Mais certains types de dépenses ont connu toutefois une hausse importante, comme les services applicatifs en ligne (augmentation de 287%) ou l’achat de fournitures de bureau (hausse de 142%). Ce changement radical de dépenses a exigé une possibilité d’adaptation des moyens de paiement.

Avec la solution C2A le manager contrôle parfaitement le type de dépenses autorisées. Il les sélectionne en amont et peut les adapter à tout moment via son espace en ligne sécurisé.

Besoin d’acheter une imprimante ? Le manager autorise le paiement en ligne pour ce type de dépenses et peut le bloquer par la suite. Et quand le contexte change, la carte s’adapte de nouveau aux besoins d’utilisation du salarié. Le manager vérifie par la suite, en temps réel, les dépenses engagées et débloque ses salariés dans des situations d’urgence.

La souplesse concerne également la mise en place des plafonds d’utilisation.

En tant que solution prépayée, les salariés ont accès à des fonds mis à disposition par leur employeur, dans le cadre imposé.

Une limitation supplémentaire concernant les montants à engager peut venir encadrer le processus de paiement des dépenses professionnelles. Ainsi, un salarié à domicile peut avoir un plafond hebdomadaire de dépenses de 200 euros par exemple, hors week-end, tandis qu’un autre salarié, désormais mobile, peut bénéficier d’un plafond plus élevé.

La solution de paiement C2A, en tant que carte prépayée flexible, sans exigence de caution ou de garantie, correspond parfaitement au contexte évolutif des entreprises.

Il est à noter qu’en tant que carte de paiement, la carte C2A possède également l’option « sans contact » permettant de régler les achats jusqu’à 50 euros, si autorisé par le manager. Dans le contexte général nous constatons une hausse de 15% des paiements effectués par smartphone et par le sans contact.

 Solutions mobiles de C2A

La crise sanitaire vécue a apporté plus d’autonomie aux salariés, notamment dans leur gestion de travail, grâce à de nombreuses solutions connectés.

Pouvoir gérer ses dépenses depuis un smartphone est aujourd’hui une exigence primordiale. Grâce à l’application MyC2A Check, proposée par C2A, les salariés consultent en autonomie leur solde et leurs dépenses effectuées.

Ils ont la possibilité de choisir eux-mêmes la station-service pour un approvisionnement en carburant le plus efficace. L’application permet de leur indiquer le prix du jour du carburant et les guide vers la station choisie. Il n’y a plus qu’à payer la dépense autorisée par le manager et gérer sa note de frais.

Grâce à la solution Inpensa, une autre application mobile de C2A, le salarié gère ses notes de frais quand et où il le souhaite. Une photo de son ticket de caisse lui permet de ne plus se préoccuper de ce dernier.

Facilité et simplicité d’utilisation permettent de gagner du temps pour se concentrer sur l’activité principale !

E-commerce et la solution C2A

Un autre impact de la crise vécue est une forte augmentation de commandes en ligne. Le « online » se déclare grand vainqueur de cette période.

De nombreuses entreprises basculent vers une activité en ligne et découvrent ainsi de nouveaux besoins dont celui des chauffeurs livreurs disponibles 7 jours sur 7.

Ce nouveau personnel doit être équipé par des solutions de paiement permettant de payer le carburant, le parking, les péages ou autres dépenses liées à l’activité.

Encore une fois, la solution C2A permet de régler les dépenses choisies, les modifier en cas de besoin et de contrôler les frais engagés en temps réel.

Une véritable souplesse d’utilisation, soutenue par des applications mobiles et bénéficiant d’un contrôle accru, la solution de paiement C2A apporte une réponse complète au contexte actuel des entreprises.