« Ce dont a besoin le client c’est d’adaptation, surtout dans cette situation économique. Notre produit doit donc évoluer en permanence », déclare M. Gilles d’Huiteau, le créateur de la carte multi-services C2A, dans son entretien vidéo pour L’Automobile & L’Entreprise.

Par la même occasion, il déclare que la carte carburant classique est « has been », ne répondant plus aux besoins des clients effectuant des dépenses de plus en plus variés.

Comment la carte C2A a-t-elle donc réussi son innovation?

Découvrez les réponses dans la vidéo en replay

L’idée de cette carte multi-services émerge il y a une dizaine d’année pour répondre aux besoins des clients transporteurs et devient aujourd’hui une solution multi-services destinée à toutes les entreprises ayant du personnel mobile.

Basée sur le réseau MasterCard, la carte C2A octroie un maximum de possibilités de paiement et tout cela dans un cadre contrôlé et défini par le manager de l’entreprise utilisatrice.

Cette carte paramétrable allie donc le contrôle des dépenses à la liberté d’utilisation, permettant de payer toutes les dépenses professionnelles choisies.

De plus, un réseau de stations-services partenaires avec quelques 2 300 stations en Europe met à disposition du client une facture et des remises attractives.

Adaptation, contrôle et économie sont les 3 mots-clés de la solution C2A.

Rester en mouvement c’est donc continuer à innover. Ainsi, courant le mois de novembre, C2A ajoute à son réseau de partenaires un nouveau réseau hôtelier.

Plus de 200 000 hôtels seront donc disponibles pour les clients C2A directement depuis leur plateforme unique en ligne. Ils pourront ainsi choisir l’hébergement correspondant à leur politique de voyage, le réserver en un clic et retrouver un récapitulatif de toutes les réservations réalisées.

Et la crise actuelle dans tous ces projets?

D’après M. D’Huiteau, toute innovation à venir est une preuve d’adaptation à une nouvelle situation.

La souplesse des cartes C2A permet aux clients impactés par la crise, telles des sociétés dans le secteur de l’automobile par exemple, d’adapter la trésorerie pour les dépenses et bloquer éventuellement les cartes non utilisées pour le moment. Toutes les options sont modulables directement en ligne et en temps réel, tout simplement.

Et les rêves à venir?

M. D’Huiteau nous fait part de nombreux projets allant tous dans le même sens, celui du client qui demande toujours encore plus de services.

Après le réseau pétrolier et l’hôtelier, C2A envisage d’étendre son offre de services également aux ferries et aux réservations de billets de train. Elle travaille également sur l’agrandissement de son réseau pétrolier avec l’ajout de nouveaux pays tels que l’Italie.

C2A œuvre ainsi pour proposer à ses clients une solution qui s’adapte en permanence au monde changeant dans lequel nous évoluons.